Cette rubrique donne la parole aux coureurs!

Livre d'or - Trail des Coursières - 11/05/2013

24 contributions

Julien NOIRY - 102km - 11:04:34 - Dossard 1036

photo dossard 1036

Après trois participations sur le 47, j'ai couru cette année l'Ultra des Coursières. Et je n'ai pas été déçu.

La 1ère demi-boucle est plus sauvage et je trouve un peu plus dure que la 2ème mais elle vaut le détour : de bons moments partagés avec Frédéric jusqu'à mi-parcours : le passage vers St Laurent est très beau avec un barrage puis un lac puis on peut relancer après Duerne. Les petits cols se passent mais on ne s'attarde pas sur les vues car le vent rafraîchit vite. Le passage à Saint Symphorien restera pour moi un grand moment d'émotion : arriver de loin et s'approcher des coureurs pas à pas et se faire encourager par les autres, ça remotiverait un traileur fatigué !

La 2ème partie commence par une longue côte puis je reconnais le parcours, quelques kilomètres appréciés avec Romain jusqu'à Ste Catherine, la montée au Templiers est éprouvante mais une fois ce dernier ravito passé, l'arrivée approche. Le trophée est remis par les personnes de l'APF. J'ai le privilège d'échanger quelques mots avec Pierre Chalandon et Julien Chorier (de grands champions tout en simplicité).

Merci à Atos, merci aux bénévoles qui des premières lueurs, aux derniers balisages, aux ravitos, aux croisements de route nous ont soutenus, informés, encouragés. J'ai revu avec plaisir certains visages qui m'avaient beaucoup appris l'an dernier autour du Mont Blanc avec Jean-Pierre. Votre cohésion fait plaisir à voir : je souhaite que de plus en plus de traileurs en profitent et viennent découvrir cette superbe course. Sportivement, Julien Noiry (vainqueur de l’Ultra)


Patrick TEISSIER - 102km - 11:30:06 - Dossard 1088

photo dossard 1088

Pour ma part, je retiendrai du 102 km de belles émotions et quelques anecdotes :
1) A 6h03', après 400 m de course, en plein St Martin, je me prends une boite aux lettres fixée sur un mur... elle doit encore brandir fièrement un bout d'étoffe déchirée.
2) Vers le 10ème km, un coureur me dit: "on pourrait faire un bout de chemin ensemble". Je lui réponds: "on peut essayer". Le bout a duré 85 km. Merci Jean-Marc de ta proposition.
3) Un coureur au 60ème km: "chez moi ça monte et ça descend aussi, mais pas comme ça!"
4) Plus loin, en croisant Julien Chorier à un ravitaillement, je lui confie: "Je sens que les crampes ne sont pas loin...t'as un conseil ? Réponse: "Serre les dents."
5) Au 95ème km, alors que mes jambes répondent miraculeusement un peu mieux depuis quelques km, un organisateur m'interpelle: "Belle gestion de course!" (une gestion ? Où ça ?)
6) À 400 m de l'arrivée, une personne me prévient: "ça monte, ça descend et t'es arrivé". J'ai pensé: "c'est une projection ou un résumé de course?"
MERCI aux organisateurs.


Fabien DANET - 102km - 13:09:22 - Dossard 1012

photo dossard 1012

3 semaines après la course, je suis toujours super content d'avoir participé à cette épreuve excellemment organisée, magnifiquement tracée, superbement balisée par une association et des bénévoles tous plus souriants les uns que les autres.
C'était un plaisir d'arriver à un croisement et d'avoir un sourire et un mot d'encouragement.
La remise des prix du dimanche matin était aussi très agréable même si c'est vrai que seuls les gens du coin peuvent revenir.
L'autre objectif d'ATOS avec la course des joëlettes en dit beaucoup sur la mentalité qui règne sur les coursières.
Merci pour tout encore et peut-être à l'an prochain, c'est quand même pratique d'être à 20 minutes de la ligne de départ !!
Pour ceux que ça intéresse, j'ai mis en ligne un compte-rendu de ma course sur mon blog :
http://objectiftrail.wordpress.com/2013/05/30/ultra-des-coursieres-comment-je-suis-devenu-centbornard/


Arnaud CHOISY - 102km - 13:10:17 - Dossard 1013

photo dossard 1013

Bonjour à tous,
Il y a 3 ans, j'étais venu à l'Hivernale des Coursières pour courir mon premier trail. Depuis, je suis revenu chaque hiver pour courir le 30 Km. Samedi, j'ai couru mon premier ultra trail à St Martin. C'était difficile pour une première mais je suis content d'avoir réussi à terminer (dans un état à peu près correct!).
Qu'on vienne à St Martin en hiver ou au printemps, à part la météo rien ne change: bénévoles et organisateurs d'ATOS super sympas, parcours difficiles mais superbes, organisation très bien huilée...
Bravo et merci à tous les bénévoles pour votre bonne humeur et vos encouragements! C'est toujours un plaisir de vous voir (surtout en haut des côtes!)


bruno COLIN - 102km - 13:31:44 - Dossard 1030

photo dossard 1030

Merci à l’organisation et à l’ensemble des personnes qui ont suivi les participants. On a été aux petits soins.
Belle épreuve.

Sportivement,


Thierry ESCUDERO - 102km - 13:46:07 - Dossard 1022

photo dossard 1022

Tout a été dit et je confirme : Super trail avec tout ce qui va autour, bel accueil, gentillesse des bénévoles, ravitos aux bons endroits, organisateurs qui pensent vraiment aux coureurs. Un trail familial. Je reviendrai et j'espère en renfort car la Haute-Savoie n'est pas si loin des Hauts du Lyonnais et ce trail mérite d'être connu et reconnu.


carmen HILDEBRAND - 102km - 13:47:58 - Dossard 1091

photo dossard 1091

Voilà les résultats des deux courses dans la base de données de l’association d’ultra-marathon allemande : http://statistik.d-u-v.org/geteventlist.php
Si vous êtes intéressés, vous pouvez faire enregistrer la prochaine édition de votre course sur http://statistik.d-u-v.org/submit_event.php dans le calendrier des courses qui est bien connu en Allemagne, en Suisse et aussi entre les coureurs français (le site «parle» entretemps aussi français)
Merci encore pour le gîte le we J - et peut-être à l’année prochaine…
Amicalement


Stéphane CARUSO - 102km - 14:54:25 - Dossard 1059

Génial!! Dur mais génial!
Mon premier Ultra-Trail je m'en souviendrai!
MERCI à ATOS pour l'organisation, le parcours vraiment chouette et bien balisé.
MERCI à tous les bénévoles qui nous ont soutenus tout au long du parcours...leur bonne humeur, leur humour, un vrai plaisir !
Même dans la douleur j'arrivais à sourire ! ;)
Une bonne cause, de la solidarité, un cadre magnifique, what else !?
À refaire !!


Jean-Claude SALIGNAT - 102km - 14:59:06 - Dossard 1077

Si je dois faire un classement des courses et à fortiori des ultras, c'est la plus haute marche assurée pour l'ultra des Coursières grâce à des bénévoles exceptionnels. Dommage, votre modestie va en prendre un coup, je vais citer des exemples : je demande s'il y a de la soupe, on m'en apporte pendant que je me change à St Symphorien. Après un passage à un ravito, on m'accompagne pendant 100 m. Avant d'arriver à une route, un signaleur vient à ma rencontre puis court avec moi et me dit que ''je suis bien'' ; moralement c'est un vrai plus dans la fin de course. Je n'ai jamais rencontré cela ailleurs. Du grand art de vivre.
Le balisage était très bien si on reste vigilant.
Le parcours offre des panoramas superbes et des édifices magnifiques.
L'arrivée dans la salle des sports constitue un vrai moment de convivialité et de communion avec ceux qui sont en train de prendre leurs repas.
Donc beaucoup d'humanisme dans cet ultra que j'ai particulièrement apprécié.
Un petit bémol tout de même, sinon ce serait la perfection, j'aurais aimé trouver de la boisson énergétique et le ravito de Sainte-Catherine était pratiquement vide.
Vous m'avez donné énormément de plaisir à trailer dans les coursières.


Claude MIRODATOS - 102km - 16:14:24 - Dossard 1081

photo dossard 1081

Petit texte, comme d'hab, dédicacé cette fois ci au jeune Mathis du grand Mazel !
Merci pour votre accueil et à une prochaine.Claude Mirodatos

Elle s'annonçait pourtant cruelle et sans merci, avec des haussements du col et des rodomontades déjà avant le départ, vers les 5:30 du matin ce samedi 11 mai dans le gymnase encore tiède de Saint-Martin en Haut. Vous verrez, ma soupe aux pâtes reste de loin la meilleure, confiait un responsable de l'un des nombreux relais prévus pour requinquer les traileurs en mal de sucres lents ! Et effectivement, cette réputation grandissante de certains ravitos circulait déjà chez les "anciens" des Coursières, mais à défendre chaque année, car rien n'est jamais acquis dans ce domaine sensible de l'accueil des coureurs.
Et ce fut le départ, après un petit café et quelques biscuits, histoire de nous mettre en condition. Une première offensive, genre round d'observation, fut portée vers Saint Laurent de Vaux (18 km), en restant dans la collation froide mais déjà copieuse autour des piécettes de jambon, saucisson et autres petits fromages.
Puis, les côtes s'enchainant et les heures défilant, Duerne sonnait la charge avec un robuste buffet froid, en pleine harmonie avec un appétit bien ouvert par ce premier tiers d'ultra. Vite glouti, ce casse dalle salutaire ne fut qu'un lointain souvenir quand le stade des Pinasses, à mi- parcours bien tassé, prenait le relais.
Cette fois ci, un stand exclusivement consacré à la soupe aux pâtes nous accueillait avant même de pénétrer dans ce gymnase où nos sacs nous attendaient pour quelques recharges en barres alimentaires et autres gels, pas vraiment utiles eu égard à l'abondance de l'offre du relais. La compétition des soupes était lancée ! À quelle distance le prochain relais ?
Environ 10 km, au Grand Mazel ! Et là, ce fut du sérieux ! Précédé de sa réputation, ce havre de repos dissimulé sous un auvent intérieur de ferme affichait clairement ses prétentions : ici, la meilleure soupe aux pâtes ! Effectivement, elle nous fut servie avec abondance, juste tiède et salée comme on en rêvait. Son secret enfin dévoilé : le jeune Mathis, chef pâtier, habile à la louche et ne rechignant pas sur le rab ! Bravo Mathis, ce fut un grand moment !
Mais cette âpre lutte ne prit pas fin pour autant. La Sainte Catherine tentait une escarmouche avec un petit coup à grignoter rapide mais modeste pour se relancer après un joli raidillon dont les traceurs de circuit sont manifestement fiers (je n'arrive pas à croire que les premiers l'aient gravi en courant, comme un vulgaire escalier aux marches basses !).
Puis, dernière offensive de l'armée des pâtes, le relais des Templiers où ses chevaliers à la noble et accueillante figure, bravant les fraicheurs du soir, armés de louche et gobelets vous proposaient leur version secrète de cette fameuse potion, très chaude et fort salée mais immédiatement ajustée à vos désirs par ajout d'eau fraiche : peut-on imaginer plus de prévenance ? Et je passe sur leurs derniers et chaleureux encouragements à terminer ce périple d'exception que constituent ces Coursières.
Bon, je considère également le bouquet final offert à l'arrivée comme hors compétition, car ces braves pâtes n'y avaient plus droit de cité, effacées par ce buffet très copieux et goûteux. Mais ces dégustations répétées de soupes avaient finalement atteint leur objectif de nous amener à bon port, mais avec un appétit rassasié : bref un coup à terminer plus pesant qu'au départ !
Côté circuit, bravo également pour les innovations et la quasi absence de goudron ! Est-ce le signe que les chemins de cette belle campagne sont en passe d'être préservés ? Excellente nouvelle pour les citadins en manque de nature profonde, mais peut-être pas pour les riverains qui les empruntent dans leur vie courante. Éternel débat !
Donc si guerre il y a eu, ce fut seulement contre l'ennui d'une course insipide, gagnée de haute lutte comme chaque année par tous les ATOS, qui portent haut et loin leur belle réputation méritée de superbe trail dont l'esprit demeure. Merci à toutes et tous.
Claude M. le bavard, réjoui à nouveau de ce bon tour (102).


claudie FERLAY - 102km - 16:44:07 - Dossard 1049

photo dossard 1049

Bonjour à tous,

Je ne m'étonne pas de voir que tous les commentaires vont évidemment dans le même sens : quel magnifique événement et quelle superbe journée vous nous avez permis de vivre ! Un énorme merci à ATOS et à tous les bénévoles qui ont pris de leur temps pour notre plaisir !

Encore plus particulièrement, si je le pouvais, je remercierais chacun d'entre vous personnellement : organisateurs, bénévoles, supporters, ravitailleurs en moral, autres ravitailleurs, famille, copains de galère, personnes juste présentes par hasard...
De nombreuses surprises ont jalonné cette journée :
• une bise de Monsieur Chorier... c'est quand même la grande classe !
• des olas et des haies d'honneur de la part de ma famille sur le parcours, quelles merveilleuses surprises !!!
• des coureurs toujours de bonne humeur même si parfois c'est dur, on se serre les coudes et on se soutient moralement...
• des "bleus" toujours aussi sympas et dévoués, on se sent vraiment en famille chez ATOS !

Vous m'avez offert là, le plus beau des anniversaires !!! J'ai vraiment été gâtée ! J'aurais voulu que ça ne s'arrête pas ! Je serais même bien repartie faire un tour... enfin un petit tour ;)

En tout cas, si j'ai l'occasion de revenir m'installer dans la région, je vous assure que mon choix est déjà fait, c'est bien à ATOS que je viendrai donner mon temps ! Les engagements et les raisons de votre association sont louables et très riches de sens. Je vous remercie de nous permettre de courir pour de telles raisons, ça ne fait qu'ajouter un sens et une motivation à cet événement. MILLE MERCIS !!!!


gilles SARGE - 102km - 17:04:24 - Dossard 1082

Salut à tous,

C’est la deuxième fois que je participe aux Coursières et la première fois, c’était le 47km. Un beau parcours par un temps parfait avec une bonne organisation. Cette fois-ci, c’était le grand tour qui m’attendait, mon premier grand tour.

Qu’est-ce qui n’a pas changé ? Le temps, l’organisation et le parcours qui sont toujours aussi bien. Merci aux bénévoles : peut-être ne le savez-vous pas mais vous retrouver à chaque carrefour, simples, précis, souriants et avec le mot d’encouragement nous donne de l’énergie pour continuer. On a le sentiment de retrouver des amis régulièrement et de devoir aller au bout pour ne pas les décevoir, pour qu’ils ne soient pas levés très tôt pour rien, pour qu’ils n’endurent pas le soleil, le vent, la pluie ou le froid pour rien. Merci aussi à ceux que j’ai croisés sur ma route, à toi dont mon cerveau n’a pas fixé le nom mais qui m’a accompagné du 18km au 55km et que j’ai lâché progressivement dans l’interminable montée après Saint-Symphorien après que ton paracétamol et ton Arnica eurent remisés temporairement mes douleurs aux oubliettes. J’espère que tu as pu finir. Merci à Claudie, dont, comme tout le monde le sait, c’était l’anniversaire, et qui m’a franchement bien aidé du 78km au 93km. Merci enfin à Gabriel à moins que ce soit Emmanuel pour ton allure infernale en marche à pieds pour boucler les 9 derniers km.
Je suis très heureux d’avoir participé à cette aventure.

Merci à tous.


stephane MARTIN - 102km - 17:20:38 - Dossard 1019

Quoi dire de plus que merci
Ce 11 mai, je me lance sur mon premier ultra après avoir fait l'hivernale qui m'avait boosté à mort avec des bénévoles au top même plus que top. Je me suis dit "ça va être dur mais je le ferai, ce 102 !"
Et là, je vous le dis, un parcours et un balisage au top et que dire des bénévoles... j'ai eu l'impression de les connaître depuis toujours grâce à eux et aux super-doc. qui ont tout fait pour que je finisse avec cette cheville en vrac ...
Et que dire à ce bénévole qui m'a accompagné jusqu'aux portes de la salle en me boostant malgré la douleur de ma cheville et dont je ne connais pas le nom ... je lui dis merci ainsi qu'à tous les autres qui m'ont boosté sur chaque point dur.
Donc un seul mot encore MERCI et à l'année prochaine. C'est une certitude, je serai là à l'hivernale et à l'ultra : continuez... je sais que je me répète, vous me direz, mais merci encore !


JEAN BOUE-MATHOU - 102km - 00:00:00 - Dossard 1008

Très belle aventure, bien qu'ayant calé au grand Mazel pour cause d'ampoules mal gérées...
Merci encore à tous les bénévoles, leurs sourires, leur gentillesse, leurs encouragements.
Les Coursières, c'est toujours un grand rendez-vous, grâce au cadre, à l'organisation, à l'esprit de votre association ATOS, aux différents parcours proposés aux mois de janvier et de mai. À renouveler sans modération !!!


Pierre CHALANDON - 47km - 03:59:37 - Dossard 1

photo dossard 1

Salut à tout le monde,

Je tiens à remercier tous les organisateurs, les participants et les bénévoles.

Les Coursières, c’est une course à part, où règnent la bonne humeur, l’humilité, le plaisir. C’est toujours un moment de joie quand je discute avec mes amis d’ATOS, et encore plus intense quand ils m’encouragent tout au long du parcours. Tous les participants sont dans cet état d’esprit, et ça c’est vraiment agréable.

À l’année prochaine, sur le 47 ou le 102 km, et avant cela sur le 30 km de l’Hivernale.

Amicalement


Mathias STIMOLO - 47km - 04:24:04 - Dossard 33

photo dossard 33

Par où commencer..? Merci aux bénévoles et aux organisateurs évidemment, merci pour nous permettre de courir dans un paysage grandiose, merci pour les ravitaillements et les encouragements, sans quoi, comme la plupart d'entre nous, j'aurais eu du mal à aller au bout.

Quoi d'autre ? Une super ambiance, le trajet en car jusqu'au départ nous rapproche les uns des autres ; de même que l'ambiance d'arrivée : au top !

Bravo à tous les coureurs et bénévoles, et peut être à l'année prochaine :)


stephane KOSCIELNIAK - 47km - 05:19:23 - Dossard 48

photo dossard 48

Première participation en couple sur une telle distance (47 km), nous sommes ravis.
Maud finit 2eme féminine, jolie perf pour son premier trail, je finis 29ème très content de moi. Nous avons passé de super moments dans les monts du Lyonnais grâce à une organisation bien réglée et proche des participants.
Nous avons beaucoup apprécié la sympathie des organisateurs et leurs encouragements pendant la course. Merci aussi aux ostéos après l'effort.
Cette course nous a motivés pour recommencer.
Merci à tous.
Stéphane et Maud


Baptiste JOMAND - 47km - 05:48:39 - Dossard 28

photo dossard 28

Merci à tous, votre organisation est au top, les ravitos bien placés, incroyable de se faire servir un verre d’eau par Mr Chorier ! Le dernier me sauve, je pense !!!
Rendez-vous en janvier 2014 et puis pourquoi pas le 103 en 2014....


Xavier RIVOIRE - 47km - 05:49:30 - Dossard 51

photo dossard 51

C'était un magnifique trail dans une ambiance excellente de bout en bout. Je remercie chaleureusement les organisateurs et tous ces bénévoles souriants, sympas, aux petits soins, que ce soit au départ, aux ravitos, tout le long du parcours et à l'arrivée. Juste parfait !
Ce fut une superbe balade, forcément dure mais tellement facilitée par cette parfaite organisation et tous ces hommes jaunes ou bleus à presque chaque carrefour, encourageants, rassurants, reboostants.
Un grand bravo et un grand merci également à tous les participants, et à Julien Chorier pour sa présence amicale.

En un mot, c'était TOP, à l'année prochaine :)


Nicolas GAUTIER - 47km - 06:08:09 - Dossard 98

photo dossard 98

Merci beaucoup et bravo : super organisation, très beau parcours et des bénévoles formidables.
J'espère revenir l'année prochaine.
À bientôt


panorama coursieres